Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

A La Croisée Des Mondes

  • Travaux du week-end

    Il a fait suffisamment beau ce week-end que pour envisager une sortie au jardin avec travaux pratiques à la clé.  Ma gentille filleule est venue m'aider, alors nous en avons profité pour entreprendre quelques interventions plus conséquentes.

    Pas de jolies photos aujourd'hui, le jardin est loin d'être nettoyé...  voici plutôt l'envers du décor.

    IMG_0194.JPG

    Tout d'abord, cette petite haie de laurier-cerise a été bien rabattue.  D'au moins un mètre.  Elle a aussi été amincie.  Le résultat me plaît beaucoup.  En plus d'être plus facile d'entretien, elle laisse mieux passer la lumière à l'avant du massif et surtout, le regard peut s'échapper au-dessus de cet écran et cela donne un peu plus de profondeur à l'ensemble.  Et oui, les feuilles ne sont pas encore complètement ramassées...

    IMG_0197.JPG

    Nous avons ainsi pu déraciner prudemment et ensuite déménager un arbuste que j'aime beaucoup, Enkianthus campanulatus.  Le pauvre était complètement coincé contre un houx, à l'ombre complète, depuis des années, à l'avant de la maison.  Je ne comprends même pas qu'il n'ait jamais dépéri.  Il est beaucoup moins touffu que la moyenne, c'est certain; il faut dire qu'il a là une quinzaine d'années, mais à son nouvel emplacement, il devrait vite se refaire une santé. 

    IMG_0199.JPG

    Preuve que je l'ai complètement délaissé jusqu'à présent, je n'ai pas une seule photo de l'enkianthus avec son feuillage.  Cet arbuste est superbe en automne, sans parler de sa floraison.

    IMG_0192.JPG

    Ensuite, direction l'avant de la maison avec un travail que j'avais déjà postposé l'an dernier : retirer une touffe de bambou, qui est parti à l'assaut du voisinage et que je ne supporte plus. Vous le voyez taillé à ras, à gauche du réverbère.  Ne reste "plus qu'à" le dessoucher et suivre tous les rhizomes pour tout retirer.  Deux heures de travail à deux, mais nous en sommes venues à bout.

    IMG_0202.JPG

    Il reste quelques rhizomes à aller rechercher sous le rhododendron, mais là, notre courage nous a lâchées.  Un peu de 'ramping' en perspective pour la prochaine fois...  On voit que le rhodo était étouffé sur l'avant, il devrait se remettre avec le temps.  Je vais devoir bien reprendre le Prunus 'Otto Luyken' sur la gauche pour en diminuer le volume et déplacer à l'emplacement du bambou l'Acer palmatum 'Marlot' que j'ai planté trop près d'une viorne. 

    Nous avons aussi planté quatre nouveaux arbustes (j'en parlerai plus tard), désherbé une plate-bande près du potager et replanté 15 Dianthus barbatus nigrescens qui patientaient encore en pots.

    Un week-end utile, passé au grand air, les mains dans la terre.  Bref, la satisfaction du travail accompli.

    501846-lg-501835-Horizontal-separator-.png

  • Graminées et compagnie

    Ce dimanche, bon nombre d'entre nous étions devant la télévision car l'émission Jardin-Loisirs était présentée depuis le superbe jardin de notre amie jardinière Claudine. Ambiance d'hiver... Neige et gel ont immortalisé son jardin le temps d'un reportage. 

    Ce jardin, je l'ai déjà vu trois fois, et à chaque fois, c'est le même émerveillement. Je suis donc allée me replonger dans les photos et me suis rendue compte que je n'avais pas encore publié à son sujet.  Alors voici, les photos dates de septembre 2014.

    IMG_2777.JPG

    Tout démarre en douceur à l'entrée, mais on devine déjà le soin apporté aux associations, le souci du détail et l'amour des graminées avec ce superbe hakonechloa.

    IMG_2679.JPG

    A l'arrière de la maison, le spectacle se dévoile.  J'adore ce contraste entre les lignes bien délimitées des haies de buis, de la terrasse en bois et le doux désordre des graminées. 

    IMG_2683.JPG

    On descend légèrement l'allée gazonnée, flanquée de part et d'autre de Prunus.  Tout est étudié, les multitroncs, la même essence répétée dans les plantations.

    IMG_2688.JPG

    Il y a beaucoup de recherche dans l'aménagement, les fruits du Malus 'Red Sentinel' font écho aux Cornus alba 'Sibirica'. La haie circulaire laisse entrevoir une sphère déco. 

    blog.jpg

    Un peu partout, de façon plus ou moins discrète, les petites touches de déco finissent magnifiquement les scènes. 

    IMG_2703.JPG

    Au fil de la promenade, nous voilà dans le fond du jardin.  Le paillis en ardoise nous rappelle que nous nous trouvons dans les Ardennes. Les persicaires et miscanthus (est-ce bien le miscanthus giganteum sur la droite ?) se plaisent vraiment bien.  Le sol est ingrat, rocailleux, Claudine vous le dira; l'été et la sécheresse qui s'en suit peuvent faire de gros dégâts.

    IMG_2705.JPG

    Avant de remonter vers la maison, on croise un massif nouvellement créé, avec un petit bosquet de Betula utilis jacquemontii

    IMG_2714.JPG

    Harmonies de jaunes et de blancs, avec toujours de jolies graminées, comme les Stipa tenuissima à l'avant-plan, associées au Sedum spectabile 'Iceberg'.

    IMG_2716.JPG

     Beaucoup de recherche dans les associations, je découvre de nouveaux détails à chaque passage.

    IMG_2728.JPG

    On retourne vers le centre du jardin et je dois dire que là, j'ai vraiment des étoiles plein les yeux. Les jeunes pousses pourpres de l'euphorbe rappellent les sédums que l'ont aperçoit au loin.  Beaucoup de feuillages et beaucoup de couleurs dans cette scène, preuve qu'il ne faut pas nécessairement des fleurs pour avoir un massif haut en couleurs.

    IMG_2737.JPG

    C'est en remontant l'allée que l'on peut le mieux admirer ce joli couvre-sol vert acide au pied des prunus, Sedum rupestre 'Angelina'.

    IMG_2748.JPG

     Tout en transparence, le Stipa gigantea s'élance vers le ciel.

    IMG_2754.JPG

     C'est ici que l'on voit que le jardin offre une vue imprenable sur la vallée ardennaise.

    IMG_2756.JPG

    Voici donc les magnifiques sedums que l'on admire de loin.  Sedum 'Red Cauli'.   Deux fois que j'en plante ici au jardin, deux fois que je les perds.  J'ai fait une toute dernière tentative.  Avouez qu'ils sont vraiment magnifiques.

    IMG_2758.JPG

    On se rapproche et un petit bassin d'eau circulaire se dévoile. Les Imperata 'Red Baron' au rouge flamboyant; voilà encore une magnifique graminée.

    IMG_2763.JPG

    IMG_2764.JPG

    Je ne pouvais sélectionner quelques photos, je les aime toutes !

    IMG_2768.JPG

    IMG_2771.JPG

    IMG_2772.JPG

    On remarque bien ici les nuances de couleurs des différentes graminées, liées en bottes.

    IMG_2775.JPG

    On resterait bien là des heures... 

    Pour prolonger le plaisir de la visite, rendez-vous ici avec un reportage de Luc Noël pour l'émission Jardin-Loisirs.

  • Première sortie

    IMG_0161.JPG

    Un soleil d'après-midi et 9 degrés, un dégel qui se confirme, il n'en fallait pas plus pour tenter une première sortie au jardin et inaugurer les grandes manœuvres printanières.  Printanières, alors que l'on est fin janvier ?  Peut-être oui, car ce que j'ai vu est plein de promesses.

    Ne nous méprenons pas, le sol est encore gelé à certains endroits, mais pas autour du bassin d'eau et comme le veut la tradition, c'est toujours par là que je commence le nettoyage.  Petites zones, j'avance vite, histoire de me dérouiller et de me mettre en forme pour la suite.

    IMG_0163.JPG

    Hier samedi, les huit grandes graminées ont été taillées et les chaumes sont allés rejoindre le tas de déchets à broyer.  J'effectue la taille au taille-haie, c'est rapide et efficace.  C'est là que j'ai vu les signes du printemps.  Les pousses vertes des miscanthus sont déjà bien là.

    Ce dimanche, la poche de plantation le long du mur a été nettoyée.  On aperçoit à travers la glace qui fond et au fond de l'eau, les poissons nager très lentement.  L'eau est glacée. Surtout ne pas glisser...

    Dans cette poche, j'avais testé l'an dernier la plantation de physostegia.  J'avais lu dans le dernier livre d'Eric Lenoir, 'Plantes aquatiques et de terrains humides', que les physostegia pouvaient sans problème avoir les pieds dans l'eau toute l'année durant.  Alors j'ai essayé avec un plant.  Il a passé l'hiver apparemment sans encombres puisque j'ai pu déjà observer aujourd'hui les jeunes pousses vertes affleurer à ras du sol.  C'est une super nouvelle car je vais maintenant pouvoir en planter en masse dans la demi-lune.

    IMG_0167.JPG

    Dans ma lancée, j'ai continué en retirant les feuilles mortes dans les massifs près des bassins supérieurs.  J'ai terminé en décidant de tailler à ras les stipas tenuissima. Les semis spontanés près de la sortie du filtre font que le coin devra être un peu remanié, mais ça, je le laisse pour début mars.

    Au final, ce fut un week-end revigorant avec un bon bol d'air pour recharger les batteries...

     

    501846-lg-501835-Horizontal-separator-.png