Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Kenroku-en

    Le temps maussade m'oblige à rester à l'intérieur et me voilà occupée à classer des photos. Je me suis replongée avec délice dans ce fabuleux voyage au Japon fait en octobre 2016 et ne peux résister à l'envie de partager la visite de ce magnifique jardin qu'est Kenroku-en.

    Situé sur les hauteurs de Kanazawa, entre la mer du Japon et les Alpes Japonaises, ce jardin est un incontournable et, dit-on, l'un des trois plus beaux jardins du Japon.

    Je dois vous dire d'emblée que je ne connais rien au symbolisme des jardins japonais, mon regard d'occidentale inculte en la matière en a pris un coup lors de la visite car je suis certaine d'avoir sur le moment râté la lecture du jardin.  J'aurais pu suivre notre guide, mais j'ai préféré partir seule à l'aventure et parcourir le jardin comme je voulais.

    Au Japon, tout est ancien, même les jardins. Il y a un énorme respect affiché pour la nature et le passé.  Ce jardin, qui s'étend sur plus de 11 hectares,  a été initialement aménagé sur 200 ans, aux 17ème et 18ème siècles et a subi quelques restaurations.  Kenroku-en signifie 'le jardin aux six aspects', faisant référence aux six notions les plus importantes pour atteindre le jardin idéal.  On y retrouve par exemple l'espace, la sérénité, une magnifique vue, ou encore la fraîcheur avec la présence de l'eau.

    IMG_7777.JPG

    Dès l'entrée, ce grand étang s'offre à nous.  Nommé Kasumigaike, il a été creusé tel un océan et l'île en son centre est symbole de prospérité et longévité.

    IMG_7718.JPG

    A son bord, Kotoji, la célèbre lanterne en pierre à pieds courbes de longueurs différentes.

    J'ai trouvé ce jardin absolument sublime, grandiose et extrêmement reposant. On voit d'emblée le travail titanesque des jardiniers.

    IMG_7693.JPG

    C'est à Kenroku-en que l'on peut voir la fontaine la plus ancienne du pays, alimentée par pression naturelle en eau venant de l'étang situé pas très loin. J'ai adoré les barrières en bambous, dont chaque intersection est nouée d'un lien de façon impeccable.

    IMG_7765.JPG

    On y compte plus de huit mille arbres, parfois très anciens, tous savamment travaillés, taillés par les petites mains expertes des jardiniers japonais, invisibles et pourtant bien présents.  Quoique j'ai pu en croiser certains ...

    IMG_7662.JPG

    IMG_7632.JPG

    Quelques ponts franchissant le ruisseau qui serpente à travers le jardin offrent des points de vue magnifiques.  Azalées, iris et cerisiers en fleurs, le spectacle au printemps doit être absolument époustouflant.

    IMG_7641.JPG

    Au centre du jardin, le bosquet de cerisiers est lumineux.  Imaginez-le en fleurs au printemps...

    C'est ceci qui m'a le plus impressionnée :

    IMG_7731.JPG

    IMG_7758.JPG

    IMG_7760.JPG

    En début d'hiver, les yukitsori sont installés.  Notre guide nous a expliqué que l'installation dure un mois et commence début novembre. Il s'agit d'une sorte de parapluie de bois qui couvre l'arbre pour le protéger du poids de la neige.  Nous étions en octobre et aucun n'était encore installé. Seuls les bois étaient posés au sol, en attente.  Allez voir les photos sur Google, un bel exemple où le côté fonctionnel et l'art s'entremêlent.


    Difficile de choisir les photos pour cet article, elles sont toutes si belles.  Voici donc un florilège des vues de ce sublime jardin, en diaporama musical.

    9782841385713-gd.jpg

    J'espère que vous avez apprécié la balade.  Si le symbolisme des jardins japonais et leur histoire vous intéressent, je ne peux que vous recommander la lecture du livre "Le Japon des jardins" de Francis Peeters et Guy Vandersande.  Une très belle incursion dans ce monde mystérieux de l'art des jardins japonais.  Et un joli cadeau de mes amies jardinières pour prolonger le voyage, merci à elles !

  • Et ce n'est pas fini !

    Quand on passe la grille d'entrée, il y a donc la zone à gauche de l'allée, sujet du billet précédent et qui devra être complètement réaménagée, mais pas que !

    Sur la droite, il va aussi y avoir du changement.  Petit retour en arrière... 

    Cette zone du jardin comportait avant de grands arbres : des hêtres, des châtaigniers et un magnifique chêne d'Amérique centenaire qui marquait l'entrée de la propriété.  Suite à une tornade en juillet 2011, les arbres ont été fortement endommagés et ils ont dû être abattus. J'ai d'ailleurs retrouvé quelques photos d'époque...

    Tempete juillet 2011 5.JPG

    Et oui, ce sont les pompiers d'Anvers qui étaient intervenus chez nous, pour aider ceux du Brabant Wallon, littéralement débordés. 

    Tempete 2011 4.JPG

    Abattage arbre 110215 4.JPG

    Des photos souvenirs...

    Depuis, les souches de châtaigniers ont rejeté, les arbrisseaux ont grandi, bref j'ai décidé d'aménager complètement cette zone également, qui jusqu'à présent était restée en attente. 

    IMG_1502.JPG

    Le talus de la rue a été rasé, plus d'arbres; il s'agissait principalement de merisiers.

    IMG_1496.JPG

    Après abattage, la zone se dévoile. Et ce qui était caché par les arbrisseaux est maintenant visible, et pas un peu ! Mon Sequoiadendron giganteum trône en haut de la pente et je le trouve vraiment majestueux.   Je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse cet effet.  Choisi par Olivier et planté il y un peu plus de 15 ans, il a un peu végété au début avant de véritablement débuter sa croissance.  J'adore toucher ses aiguilles, qui n'en sont pas vraiment tant elles sont douces, et le tronc est sublime.  C'est un de mes chouchoux au jardin.

    IMG_1498.JPG

    J'ai déjà quasiment terminé de ranger les bûches de bois, plus vite que prévu. Le bûcheron avait estimé 15 stères avant démontage, j'en ai 16 bien rangées, bien vu !  J'ai également commencé à remonter le broyat en haut du jardin car il faut dégager la zone pour la suite des opérations.  Le broyat sera stocké en attente d'être étendu entre les arbustes au printemps.

    IMG_1503.JPG

    La suite des opérations sera le rognage des souches sur les deux zones.  Dès que j'aurai terminé le déménagement du broyat, je m'attaquerai à l'entrée car là aussi, il va y avoir du changement...

     

    "La différence entre le possible et l'impossible

    réside dans la détermination qui sommeille en nous." 

  • Rêver et avancer

    Quoi de plus énergisant que de démarrer 2018 avec le projet qui me tient le plus à cœur !  Je ne l'avais pas vraiment planifié pour maintenant, mais des circonstances de dernières minutes m'ont fait dire que oui, c'est le moment, j'y vais !

    En deux semaines, tout fut organisé, lancé, et c'est jeudi dernier que tout a débuté.  Et ce n'est pas un hasard si j'ai décidé d'écrire ce billet le 1er janvier 2018, l'année démarre de façon bien symbolique !

    IMG_1452.JPG

    Ce fameux projet est de complètement réécrire le jardin à l'avant de la maison.  Les bouleaux, présents dès notre arrivée, plantés dans les années soixante selon le voisinage, ont fait leur temps; le chêne d'Europe, en haut de l'allée, menace de par le mauvais état de sa couronne.

    IMG_1459.JPG

    Moments de stress, d'appréhension, car impossible maintenant de revenir en arrière.  Combien de fois me suis-je dit ces derniers jours : mais dans quoi me suis-je donc lancée ! Mais tout cela est vite oublié par les moments de rêve et l'envie de créer.

    Il faut dire que ce projet, nous l'avons rêvé avec Olivier, dans ses derniers mois.  Il a imaginé ce nouveau coin du jardin, choisi le thème des plantations, sélectionné quelques arbres et arbustes aussi, et je lui ai promis que son jardin verrait le jour...

    IMG_1474.JPG

    Les arbres au sol se succèdent.  Il y a onze bouleaux à démonter.  Le travail d'un arboriste-grimpeur fait toujours son petit effet !

    IMG_1477.JPG

    IMG_1491.JPG

    Le chêne lobé n'est plus.  Il n'a jamais été en grande forme ces vingt dernières années. La sève ne parvenait plus au sommet de l'arbre depuis un bon moment.  Je n'ai pas encore compté les cercles du tronc...

    IMG_1480.JPG

    Et voici où j'en suis actuellement. Après l'abattage, le paysage se dévoile.  La vue me plaît beaucoup, je sens que je vais mener à bien ce projet avec beaucoup de plaisir, même si je le trouve particulièrement imposant.

    blog.jpg

    Les stères de bois se sont vite accumulées ! J'ai consacré le week-end à remonter toutes les bûches derrière la maison, en attente d'être parfaitement rangées (je ferai cela petit à petit, un peu chaque jour).  Un sacré boulot, je ne sens plus mes bras !

    Je saluerai ici la parfaite galanterie de mon voisin, venu me prêter main forte samedi en me voyant remplir la remorque du tracteur. Grâce à lui, j'ai avancé bien plus vite que je ne l'avais prévu.  Un véritable gentleman, merci infiniment !

    IMG_1485.JPG

    Il faut bien sûr maintenant s'habituer au vide temporaire, à la lumière et réfléchir aux possibilités qui se présentent. C'est le moment de faire certains choix, de passer beaucoup de temps dans les livres, sur internet, etc.  Tout cela augure de plein de belles choses à venir...

    A bientôt pour la suite de l'aventure !